Eco-conception

Acteurs et caractéristiques de la démarche d'éco-conception

Objectif

Cette section est dédiée à la présentation des principales caractéristiques d'un projet de conception de produit basé sur la prise en compte de l'environnement.

Contexte

HISTORIQUE

Certains progrès technologiques survenus durant toute l'histoire de l'humanité sont dus au métier de conception, qui a connu une évolution constante. Grâce à ceci il a été possible de mettre en place des méthodes et des outils dont l'utilisation a débouché très souvent sur l'innovation et sur des ruptures technologiques.

Malgré la définition des fonctionnalités bien précises que tous les produits doivent remplir, leur poids environnemental peut créer certains problèmes durant une voir plusieurs étapes de leur cycle de vie. Naturellement est alors apparue la nécessité d'intégrer le respect de l'environnement dans la démarche de conception des produits, on parle alors d'éco-conception. Cette méthodologie nouvelle est basée sur l'intégration dans les choix de conception de deux points essentiels : la philosophie multi-étapes et l'approche multicritères.

On peut alors statuer que l'éco-conception vise à améliorer la qualité environnementale d'un produit, ce qui revient à prendre en compte les contraintes environnementales dans sa conception et dans don développement.

Repères

ECO POUR ECONOMIE OU POUR ECOLOGIE?

Le préfixe utilisé pour définir le terme écoconception peut avoir plusieurs sens, il est notamment en relation avec l'économie et l'écologie. A titre d'exemple, les recherches faites dans le cadre d'une démarche de conception classique pour réduire les quantités de matières premières employées ont pour effet la diminution des coûts de production. La réalisation d'un produit moins énergivore permettra de faire des économies d'énergie durant l'utilisation de celui-ci. Si on considère l'empreinte environnementale du produit les aspects précités sont très liées, l'économie de matières premières et d'énergies étant deux des principaux critères suivis pour concevoir des produits ou des biens ayant une empreinte environnementale réduite.

Cette méthodologie, plus simple du point de vue de la mise en pratique en rapport avec la méthodologie d'analyse du cycle de vie (ACV), vise essentiellement la hiérarchisation des actions à entreprendre pour obtenir un produit respectueux de l'environnement.

Remarque

La considération du coût du produit sur son cycle de vie est un aspect important : l'empreinte environnementale sera diminuée simultanément par la réduction de la consommation énergétique.

Exemple

Certaines pompes pour les circulateurs de chauffage à haute performance énergétique (et d'autres modèles, comme certaines pompes de relevage des eaux usées) permettent, grâce à leur conception innovante, de réduire les pertes de charge internes. Comme la consommation de ce type de produits engendre jusqu'à 98% de leur impact, il est évident que l'empreinte environnementale et le coût du produit sont deux paramètres liés entre eux.

Méthodologie

LE DEMARRAGE DU PROJET : ACTEURS ET CARACTERISTIQUES

Au lancement de la démarche de conception d'un produit l'équipe impliquée dans cette démarche analysera une série de questions qui vont conditionner les choix de conception ultérieurs (technologiques, choix des matériaux) faits pour satisfaire les exigences imposées dans le cahier de charges (d'ordre fonctionnel, esthétique, etc.).

ComplémentPrécision

On conçoit aujourd'hui des biens pour les produire en grande ou très grande série. La fabrication sera lancée seulement après la réalisation d'un (des) prototype(s) testés pour vérifier leur fonctions, pour les homologuer, etc. Ces tests constituent une validation de la démarche de conception adoptée.

Le management de projet

Définition

La norme NF X 50-105 indique qu'un projet est défini et mis en œuvre pour élaborer une réponse au besoin d'un utilisateur, d'un client ou d'une clientèle. Ceci implique un objectif et des actions a entreprendre avec des ressources données .

L'équipe projet devra dès ce stade trouver les réponses adéquates à une série entière de questions, en suivant notamment les spécifications des normes spécifiques au management de projet, comme :

  • sur quelle base se fera le développement du nouveau produit? Pour répondre à cette question il est nécessaire d'étudier les produits existants, dont certaines spécifications peuvent être reprises, adaptées ou modifiées pour le réaliser.

  • qui sont les acteurs impliqués dans l'étude? Il faut vérifier que toutes les parties prenantes de la démarche sont impliquées et consultées au stade de la conception du produit.

  • pour quoi développer ce nouveau produit? L'objectif de cette question est de remettre en cause les fonctionnalités du produit, afin de s'assurer qu'elles sont bien et clairement identifiées.

  • comment développer un nouveau produit sur une base "écoconception"? En dehors des aspects relatifs au développement technique, il faut considérer les aspects environnementaux et s'assurer de leur validité, notamment par l'intégration de la philosophie "multi-étapes" et par une vision "multicritères" des impacts potentiels.

  • quels outils, quelles méthodes et quels moyens seront utilisés? Techniquement cet aspect est très important car on va s'assurer de la faisabilité en faisant des choix permettant de diminuer l'empreinte environnementale du produit.

Caractéristiques du projet

Parmi objectifs visées lors de la réalisation d'un projet on compte :

  • la satisfaction d'un besoin spécifique (fourniture des "livrables" prédéfinis)

  • la définition des priorités et des objectifs précis en termes de Coûts, Délais, Qualité

  • une équipe multidisciplinaire impliquée dans le projet

  • faire usage des méthodes et des outils maîtrisées

  • arriver à un certain degré d'innovation, ce qui suppose aussi la prise de risques

Toute performance industrielle se mesure à l'aide des 3 paramètres entre lesquels on cherche systématiquement l'équilibre : Qualité, Coûts, Délais et pour lesquels il faut définir des indicateurs de mesure. Ils forment un triangle équilatéral et doivent assurer simultanément :

  • la qualité du produit et/ou de la prestation, ainsi que sa fiabilité dans le temps ;

  • le coût, sous toutes ses formes : conception, logistique, commercialisation, etc ;

  • le respect des délais de conception comme de livraison.

Schéma triangulaire montrant l'interdépendance entre le niveau de qualité, le coût du projet et le délai de réalisation.
Schéma triangulaire montrant l'interdépendance entre le niveau de qualité, le coût du projet et le délai de réalisation.InformationsInformations[1]

LA PRISE EN COMPTE DE L'ENVIRONNEMENT

Un projet doit intégrer une partie ou la totalité des 7 catégories de conception qui visent l'optimisation du produit en termes d'empreinte environnementale :

  1. l'amélioration de l'efficacité des matériaux

  2. une production et une utilisation plus propres

  3. l'amélioration de l'efficacité énergétique

  4. l'optimisation de la fonctionnalité

  5. la durabilité

  6. la réutilisation, la récupération et le recyclage

  7. éviter d'utiliser des substances et des matériaux potentiellement dangereux

Les principes fondamentaux d'une démarche d'éco-conception sont décrits dans plusieurs normes, ils portent sur :

a) une démarche multicritère. L'éco-conception est une approche globale qui intègre l'ensemble des paramètres environnementaux (sur l'ensemble du cycle de vie du produit et de ses composants) groupés par catégories :

  • consommations de matières premières (vierges et/ou recyclées) et d'énergie (fossile et/ou renouvelable) ;

  • rejets dans l'eau, l'air, les sols, toxicité, production de déchets ;

  • transformations des milieux naturels et du cadre de vie.

b) La philosophie" cycle de vie". L'éco-conception se fonde sur ce concept en exigeant la prise en compte au cours du processus de conception et de développement du produit des aspects environnementaux significatifs au cours de toutes les phases de son cycle de vie.

Par définition l'éco-conception cible la réduction de l'empreinte environnementale des systèmes produits et permet, à travers la vision "cycle de vie" d'éviter un transfert d'impact d'une catégorie à une autre, d'une phase de cycle de vie à une autre, etc.

c) une vision globale du système. Un produit est considéré en tant que système composé par d'autres systèmes multi-composants. Il doit être étudié et analysé avec l'ensemble des éléments qui le composent : le produit lui-même, les emballages (primaires, secondaires et tertiaires), les consommables, les pièces de rechange.

d) le principe de la fonctionnalité. L'éco-conception nécessite une approche fonctionnelle du produit car celui-ci est conçu et réalisé pour remplir une ou des fonctions relatives à un besoin. Au cours de la démarche d'éco-conception, on cherche à remplir la fonction en minimisant les impacts environnementaux et en utilisant les ressources de façon efficace.

Remarque

Une même fonction peut être satisfaite par différentes solutions : achat d'un produit, achat d'un service.

L'approche fonctionnelle permet de comparer différentes solutions répondant au même besoin.

Important

L'évaluation environnementale réalisée lors de la mise en place de l'éco-conception portera sur la fonction principale remplie par le produit et non sur une référence commerciale ou une unité de vente consommateur. D'où le besoin de définir l'unité fonctionnelle.

Un même produit peut remplir plusieurs fonctions ; dans ce cas, une allocation par fonction est utile pour comparer plus justement les impacts environnementaux des produits mono-fonctions et multifonctions.

L'IMPLICATION DES ACTEURS DE LA CHAINE DE VALEUR DU PRODUIT

La mise en place de l'écoconception en entreprise nécessite l'implication de divers professionnels, acteurs internes et externes de la chaîne de valeur du produit. Ceci contribue à l'instauration d'une vision commune de la méthodologie au sein de l'entreprise et permets de mobiliser les différents acteurs concernés autour d'un projet structurant en facilitant en même temps l'atteinte des objectifs dans des délais raisonnables.

Dans l'optimisation de la performance environnementale globale de la chaîne de valeur l'accès aux informations sur le produit est très important. Les dialogue et le partenariat sont développées notamment au travers de systèmes d'information, ce qui peut développer encore plus les relations fournisseurs clients.

Les acteurs peuvent être groupés en quatre catégories positionnées elles même, en rapport avec la structure de l'entreprise, soit en amont, soit en aval, ou encore, à l'intérieur/à l'extérieur de celle ci. La motivation et l'implication de tous les acteurs conditionne l'implémentation d'une démarche d'éco-conception dans l'entreprise et sa réussite.

Pour en savoir plus

P. Schiesser, Pratique de l'éco-conception en 53 outils, Dunod 2012

ACVBAT http://stockage.univ-valenciennes.fr/MenetACVBAT20120704/acvbat/chap03

J-L. Menet, I-C Gruescu, L'éco-conception dans le bâtiment en 37 fiches-outils, Dunod, 2014

Vigneron J., Patingre JF., Eco-conception : Concept, Méthodes, Outils, Guides et Perspectives, Edition

Economica, 2001.

Boeglin, N., Conception de produits et environnement : 90 exemples d'éco-conception (bilingue français-anglais), ADEME Editions, 1999

  1. Extrait de la norme NF X 50-105 concernant les principaux intervenants dans un projet

DébutSuivantSuivant
AccueilAccueilImprimerImprimer Cosmin GRUESCU Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Partage des Conditions Initiales à l'IdentiqueRéalisé avec Scenari (nouvelle fenêtre)